réformation

réformation

réformation [ refɔrmasjɔ̃ ] n. f.
• 1213; lat. reformatio
Action de réformer; son résultat.
1Vx Réforme (I, 1o). Réformation du calendrier. Réformation d'un ordre religieux.
Hist. relig. Réforme (I, 2o). Le monument de la Réformation, à Genève.
2Mod. Dr. Modification d'un acte par une autorité supérieure, d'un jugement par une juridiction du second degré. L'appel est une voie de réformation.

réformation nom féminin (latin reformatio, de reformare, réformer) Littéraire. Action de réformer, de modifier. Modification d'une décision juridictionnelle par la juridiction supérieure. ● réformation (expressions) nom féminin (latin reformatio, de reformare, réformer) La Réformation, autre nom de la Réforme.

⇒RÉFORMATION, subst. fém.
A. — Vieilli. Synon. de amélioration, réforme (v. ce mot A 1, 2, 3), régénération. Réformation des mœurs. Couvent de Carmélites Déchaussées où la règle de l'Ordre institué par sainte Thérèse s'est conservée dans la rigueur primitive de la réformation due à cette illustre femme (BALZAC, Langeais, 1834, p. 193). Arrêt de la Chambre établie par le Roi [Louis XIV] pour la réformation de la noblesse en la province de Bretagne, rendu le 16 septembre 1669 (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 18).
Réformation des monnaies. ,,Action de refrapper des espèces, sans les refondre, soit pour en changer la valeur, soit pour en changer l'empreinte`` (Ac. 1835, 1878).
B. — 1. HIST. RELIG. [Le plus souvent avec une majuscule] Événement religieux qu'a constitué la réforme protestante. Synon. réforme (v. ce mot B 1 a). Fête de la Réformation. Frédéric introduisit la liberté de penser dans le nord de l'Allemagne; la réformation y avoit amené l'examen, mais non pas la tolérance (STAËL, Allemagne, t. 1, 1810, p. 221). De la Réformation. — Qu'elle sorte de la Bible directement, ou de Luther et Calvin, c'est la négation du culte. La Réformation a retranché de la religion le Miracle (VIGNY, Journal poète, 1853, p. 1309).
2. DR. Modification d'un acte ou d'une décision par l'autorité hiérarchique supérieure (administrative ou juridictionnelle). Le Conseil d'État, (...) souvent en opposition directe avec les ministres, ou en réformation de leurs actes et de leurs écarts, se trouvait donc naturellement le refuge des intérêts, ou des personnes lésées par quelque autorité que ce fût (LAS CASES, Mém. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 173). Le roi cassa, annula, abolit et révoqua aussi les ordonnances de réformation qui renfermaient de justes et salutaires choses, et auxquelles avaient applaudi tous les gens de bien (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 378).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1213 « action de corriger, modifier » (cité ap. HOUDOY, Histoire de Lille, 98 ds DELB. Notes mss); b) 1821-24 « modification d'une décision administrative et juridictionnelle » (BARANTE, loc. cit.); 2. 1526 « nom de la réforme religieuse du XVIe s. qui a abouti au protestantisme » (FAREL, Lettre à Nicolas d'Esch, éd. A. L. Herminjard, Correspondance des réformateurs, VIII, p. 481 ds RICHARD, p. 19). Empr. au lat. reformatio « métamorphose », « réforme des mœurs ». Fréq. abs. littér.:100. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 56, 400.

réformation [ʀefɔʀmɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1213; empr. lat. reformatio.
Action de réformer; résultat de cette action.
1 Vx. Changement de forme, remise en ordre qui constitue une amélioration. Réforme. || La réformation du calendrier, de l'orthographe (→ Écrire, cit. 11). || Réformation d'un ordre religieux,… de la noblesse (cit. 14). Amélioration, régénération. || Réformation des mœurs, de la conduite… || La réformation de Racine (→ Lorgnette, cit. 4).(Déb. XVIe). Hist. des relig. Réforme (I., 2.).
1 Les jansénistes ressemblent aux hérétiques par la réformation des mœurs; mais vous leur ressemblez en mal.
Pascal, Pensées, XIV, 887.
2 Le terme classique de Réforme, ou de Réformation, a le tort d'être nécessairement traduit par réforme de l'Église. Ce fut tout autre chose, ce que le théologien Alexandre Vinet traduisait par « un réveil », une « conversion en grand ».
E.-G. Léonard, la Réforme et la Naissance de l'Europe moderne, in Encycl. Pl., Hist. universelle, t. III, p. 19.
2 (XXe). Mod. Dr. Modification d'un acte par une autorité supérieure.(Procéd.) || L'appel est une voie de réformation.(Dr. admin.) || Réformation par recours hiérarchique.
CONTR. Corruption.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reformation — ref·or·ma·tion /ˌre fər mā shən/ n: the act or an instance of reforming; specif: the equitable remedy of reforming a writing (as a deed or contract) and enforcing it as reformed ◇ Reformation is allowed primarily to correct mistakes such as… …   Law dictionary

  • Reformation — may refer to:Movements: * Protestant Reformation, an attempt by Martin Luther to reform the Roman Catholic Church that resulted in a schism, and grew into a wider movement. * Counter Reformation, the Catholic Church s response to the Protestants… …   Wikipedia

  • reformation — Reformation. s. f. v. Restablissement dans l ancienne forme, ou dans une meilleure forme. La reformation des moeurs. la reformation de la justice. la reformation des finances. la reformation de la coustume. la reformation du Calendrier.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Reformation — Ref or*ma tion (r?f ?r*m? sh?n), n. [F. r[ e]formation, L. reformatio.] 1. The act of reforming, or the state of being reformed; change from worse to better; correction or amendment of life, manners, or of anything vicious or corrupt; as, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • reformation — reformation, reform can both denote a making better or a giving of a new and improved form or character and are sometimes interchangeable without loss {the reformation of a criminal} {the reform of society} Reformation is the more usual term as a …   New Dictionary of Synonyms

  • Reformation — Réformation Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Réformation est un nom donné à la Réforme protestante. La réformation est une monnaie de l ancien régime apparue en 1690. Ce document provient …   Wikipédia en Français

  • Reformation — (v. lat.), 1) Umänderung, Verbesserung; 2) die auf Grund der Heiligen Schrift 1517 im Abendlande durch Luther begonnene Reinigung der Kirche von eingeschlichenen Irrthümern u. Mißbräuchen in Lehre, Cultus, Verfassung u. ehlichem Leben. Die durch… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Reformation — Reformation. Gleich einem schnellen Tagesanbruch erscheint die große kirchliche Umgestaltung im 16. Jahrhundert. Einzelne Lichtstrahlen, die bald wieder auslöschten, gingen ihr voran. Ihren vollen Sonnenschein sahen zunächst die Alpen der Schweiz …   Damen Conversations Lexikon

  • Reformation — (lat., »Umgestaltung, Verbesserung«; hierzu die Porträttafel »Reformatoren«), die Bewegung des 16. Jahrh., welche die Entstehung des Protestantismus (s. d.) und damit der lutherischen und reformierten Kirchen zur Folge hatte. Die R. hat in alle… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • reformation — ► NOUN 1) the action or process of reforming. 2) (the Reformation) a 16th century movement for the reform of abuses in the Roman Church, ending in the establishment of the Reformed and Protestant Churches …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”